fbpx
c2isante-expert-en-radioprotection

TROISIÈME PARTIE : LE CLAVIER ET LA SOURIS

Article R4542-7 (Code du travail) :

Le clavier de l’écran obéit aux caractéristiques suivantes :

1° Il est inclinable et dissocié de l’écran pour permettre au travailleur d’avoir une position confortable qui ne provoque pas de fatigue des avant-bras ou des mains

2° L’espace devant le clavier est suffisant pour permettre un appui pour les mains et les avant-bras de l’utilisateur

3° Le clavier a une surface mate pour éviter les reflets

4° La disposition du clavier et les caractéristiques des touches tendent à faciliter son utilisation

5° Les symboles des touches sont suffisamment contrastés et lisibles à partir de la position de travail normale

Aucun texte alternatif pour cette image

Cela signifie que l’utilisation d’un ordinateur portatif ne pourra se faire que de manière occasionnelle et/ou temporaire à moins que vous y associez un clavier et une souris séparés

🎹 En effet l’utilisation du clavier de votre ordinateur portatif provoque une rotation interne de vos épaules et risque de provoquer à long terme l’apparition de TMS

La norme ISO 9241-5 préconise un espace d’au moins 10 cm devant votre clavier pour permettre un appui mais il ne faut pas non plus que cet espace soit trop important car cela engendrerait une tension permanente due à l’étirement de vos bras pour atteindre le clavier

🎹 Vos avant-bras doivent être en appui sur votre plan de travail en évitant d’appuyer au niveau de vos canaux carpiens

🎹 Votre clavier et votre souris doivent se situer à la même hauteur

🐭 La souris doit être disposée à côté, à la même distance et au plus près du clavier, et doit être utilisée avec l’avant-bras appuyé horizontalement sur votre plan de travail

👉 Il ne faut pas saisir votre souris trop fermement mais rester décontracté (l’idée est de positionner la paume de sa main ouverte sur la souris et ensuite seulement dans un 2ème temps de replier ses doigts pour être en contact avec les touches de la souris)

👉 Il est possible actuellement de se procurer pour une somme modique une souris verticale (le tout est de pouvoir s’adapter à son utilisation) qui permet de limiter les contraintes au niveau de votre poignet et de réduire ainsi les risques de tendinite et de canal carpien

👉 Autre solution, l’utilisation d’un tapis de souris avec repose-poignets

🎹 L’inclinaison de votre clavier doit également être limitée : entre 0 et 12° par rapport à l’horizontale (norme ISO 9241-410)

👉 Il est préférable que les pattes de votre clavier côté moniteur soient descendues et/ou repliées : plus l’inclinaison de vos poignets est importante, plus le diamètre de vos canaux carpiens diminue et c’est l’une des causes principales d’apparition du syndrome du canal carpien qui représente 30% des maladies professionnelles du tableau N°57 des MP (TMS), les TMS représentant 87 % des maladies professionnelles

👉 L’inclinaison de votre clavier peut également être atténuée avec l’utilisation d’un repose-poignets pour clavier

👉 Il est conseillé lors de l’achat de privilégier les claviers qui ne soient pas trop épais avec des touches qui ne soient pas trop dures

🎹 Le fait de s’entraîner à taper avec ses 10 doigts et pas seulement 2 (c’est comme tout, cela s’apprend !) réduit les effets de frappe et l’appui sur les touches de votre clavier

🎹 📰 📺 Si vous avez à lire des documents tout en travaillant sur écran, vous devriez retrouver dans le même alignement face à vous du plus proche au plus éloigné : clavier – document écran et non pas document – clavier – écran pour éviter des phénomènes de tensions au niveau de vos épaules et d’étirements au niveau de vos bras.

Portez-vous bien et à bientôt pour la quatrième partie😉

 

Cet article vous a intéressé ? 

Découvrez notre formation Gestes et Postures


STEPHANE LINDER
Chargé d’affaires et formateur chez C2i Santé
s.linder@c2isante.fr

 

Menu